• Agenda

    • - 9 janvier : inauguration de la permanence
    • - 11 janvier, 17h : commission jeunesse et sports
    • - 23 janvier, 17h30 : commission culture
    • - 28 janvier, 17h30 : commission finances
  • Nadine Rivet

    Nadine Rivet 2012

  • Née à Limoges, fille de commerçants installés en milieu rural j'ai fait des études secondaires au lycée Renoir et universitaires à la Faculté de Droit. Titulaire d'un DEA de droit privé, j'ai été recrutée par le directeur régional du travail de l'époque en 1978, administration qui, au gré des réformes dont la dernière n'est pas la moindre, est devenue la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE). Installée à Limoges depuis 1977. Divorcée avec deux fils et grand-mère d'un petit garçon.
  • Retrouvez-moi sur Facebook !

  • Vous avez la parole !

    Quelle est selon vous l'action prioritaire à mener à Limoges ?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
    • Album : Vernissage Corinne Gourré
      <b>photo copie 3</b> <br />
  • Banque d’images

Le TGV du Grand Centre Ouest

Posté par Nadine Rivet le 14 décembre 2012

Le TGV du Grand Centre Ouest dans Débats Publics rz51.vignetteDevant quelques 700 auditeurs, le rendez vous annuel de l’Association de promotion Poitiers Limoges Brive TGV a permis ce soir de faire le point sur l’état d’avancement du projet, après la campagne de communication orchestrée par la Région ces dernières semaines.

 

Pour Jean Pierre Limousin, président de la Chambre de Commerce de la Haute-Vienne « nous avons été les constructeurs d’un rêve, nous serons les artisans d’une réalité »

Pour Alain Claies, le maire de Poitiers « ce projet se fera »

Pour Alain Rodet, député maire de Limoges « ce n’est pas une évolution, c’est une révolution »

Pour Marie-Françoise Pérol-Dumont, présidente du Conseil Général de la Haute-Vienne « les chiens peuvent aboyer, la caravane de la détermination passera »

Pour Gérard Vandenbroucke, vice président du Conseil Régional « c’est un combat pour les générations à venir à mener avec détermination »

 

Dans une ambiance d’un « optimisme raisonné », on nous a donné des informations actualisées sur le projet important pour le département, la région et l’hyper région à plus d’un titre :

- pour favoriser le développement régional,

- pour éviter la fracture territoriale, 

- dans un souci de transition écologique,

- pour développer le transport de quotidien,

- pour son prix qui constitue un atout important en étant avec son 1,6 milliards d’euros le projet de TGV le moins cher au kilomètre et le moins cher aussi par habitant pour le tronçon Poitiers-Limoges,

- pour ses effets sur l’emploi (direct et induit).

 

Il faut rappeler quelques éléments importants de contexte : le projet a été acté à l’unanimité lors du Grenelle de l’environnement et lors d’un CIAT que M. Raffarin présidait en tant que Premier Ministre alors que M. Bussereau était ministre des Transports. Les collectivités locales concernées ont validé le tronçon Tours-Bordeaux sur lequel viendra se rajouter Poitiers-Limoges, puis Bordeaux-Toulouse et enfin Toulouse-Espagne. Clairement cette ligne constituera un désenclavement vers la façade atlantique et un élément structurant de développement économique. Le rapprochement entre les 2 métropoles régionales que constituent Poitiers et Limoges, à 36 ou 37 mn l’une de l’autre sur 12 fréquences sera unique. Ce travail est déjà entamé au travers de l’Université et du CHU.

Dans cette perspective, les TER sont alimentés par le TGV. Toutes les études le démontrent. Il est important pour cela de privilégier une gare intermodale. Il est également significatif que les maires des principales villes environnantes soutiennent le projet pour développer leur propre accès : Brive, Périgueux, Tulle, Cahors, Aurillac.

C’est donc un projet déterminant pour l’avenir mais qui intervient non pas en concurrence mais en complémentarité avec d’autres projets tels que l’amélioration du confort du POLT, les négociations menées par la Région pour la desserte en TER, les travaux de la N147.

Prochaine étape : fin janvier 2013 décision interministérielle d’enquête d’utilité publique. C’est une étape essentielle au cours de laquelle le public pourra s’exprimer et donner son avis.

 

Publié dans Débats Publics, Infos locales, Transports | Pas de Commentaire »

Résumé du Conseil municipal du 30 novembre 2012

Posté par Nadine Rivet le 4 décembre 2012

Résumé du Conseil municipal du 30 novembre 2012 dans Débats Publics img00035201108121301.vignetteCe vendredi 30 novembre, le Conseil municipal de Limoges s’est réuni pour la dernière fois de l’année.

Bien loin de la trêve de Noël il fût encore le théâtre d’un débat animé au sujet de l’ouverture des commerces le dimanche 23, opposant le maire à une partie des commerçants de la ville. On notera d’ailleurs le tour de passe-passe de la majorité municipale qui a « sélectionné » son public en ouvrant la salle via une porte de service à des spectateurs triés sur le volet, comprenez acquis à la cause du maire. Bien entendu aucun des arguments avancés par l’un ou l’autre n’a réussi à ébranler le maire. Vive le préfet et ses autorisations consenties à titre individuel.

Outre ces *incidents* le Conseil municipal a étudié entre autres l’organisation par Limoges de la Fed Cup les 9 et 10 février prochains ainsi que diverses subventions à des clubs sportifs.

Signalons une délibération intéressante concernant l’accueil de jeunes en insertion dans les services de la mairie pour un premier contrat de 6 mois.

En ce qui concerne la vie du Conseil, Philippe Pauliat-Defaye est brillamment revenu sur la défection de Philipp Gaffet des rangs du MoDem vers ceux du PRG, Cyril Cognéras annonçant lui aussi son ralliement à la majorité municipale.

Enfin on aura pu saluer la présence de Monique Boulestin dans le public de ce Conseil municipal, pour la première fois depuis sa démission.

Publié dans Débats Publics, Infos locales, Politique Locale, Vie Municipale | Pas de Commentaire »

Réunion LGV

Posté par Nadine Rivet le 3 décembre 2012

Réunion LGV dans Débats Publics rz51.vignetteA l’invitation du président de l’association de promotion TGV Poitiers-Limoges-Brive, j’aurai le plaisir de vous retrouver le jeudi 13 décembre 2012 à partir de 20h à ESTER Technopole pour une réunion d’information sur le thème : LGV Poitiers-Limoges – LGV Sud Europe Atlantique Tours-Bordeaux, deux réalisations indissociables ; en présence d’Alain Claeys député-maire de Poitiers.

Publié dans Débats Publics, Infos locales, Transports | Pas de Commentaire »

Débat sur le mariage pour tous

Posté par Nadine Rivet le 3 décembre 2012

Débat sur le mariage pour tous dans Débats Publics rz31.vignetteLe Président du Mouvement Démocrate de la Haute-Vienne et moi-même vous invitons au prochain Débat Démocrate.

Le thème en sera « le mariage pour tous » et sera introduit par Patrice Delpuech et Philippe Pauliat-Defaye, avocats au barreau de Limoges. 

Ce débat se tiendra le samedi 8 décembre 2012 à partir de 10h au Buffet de la Gare de Limoges.

Au plaisir de vous y retrouver !

Publié dans Débats Publics, MoDem, Politique Nationale | Pas de Commentaire »

Intervention au Conseil municipal du 30 novembre

Posté par Nadine Rivet le 3 décembre 2012

 

Intervention au Conseil municipal du 30 novembre dans Commerce img00035201108121301.vignetteMonsieur le Maire,

Mes chers collègues,

Un mot en préambule. En ce jour où la ministre du Droits de Femmes présente ses propositions pour améliorer l’égalité femmes/hommes, j’aimerais faire remarquer à mes collègues que de presque parité (28 hommes, 27 femmes), nous sommes passés par le jeu de défections de diverses natures à 30 hommes pour 25 femmes.

Je ne vous savais pas, monsieur le maire si sensible aux prédictions du calendrier maya qui, selon certains, situent la fin du monde ou, au mieux, un cataclysme naturel, le 21 décembre 2012. C’est, à n’en pas douter, la raison pour laquelle vous avez refusé l’ouverture des commerces le dimanche 23 décembre, ce n’est même pas parce que les éventuels clients n’auront plus d’argent, fin de mois oblige, c’est parce qu’ils n’existeront plus. Pourquoi alors prolonger le marché de Noël de la Place de la République jusqu’au 24 décembre ? Les clients ont peut-être plus d’argent à dépenser dehors qu’à l’intérieur des magasins, ou peut-être voulez vous favoriser le marché forain à vos commerces pérennes ?

Toutes les études montrent pourtant que la période de Noël est par excellence le moment où les ménages dépensent le plus.

Trêve de plaisanteries donc et rappelons les termes de l’article L3132-26 du code du travail : « dans les établissements de commerce de détail où le repos hebdomadaire a lieu normalement le dimanche, ce repos peut être supprimé les dimanches désignés, pour chaque commerce de détail, par décision du maire. Le nombre de ces dimanches ne peut excéder 5 »…..

C’est dans ce cadre que nos commerçants se battent pour l’ouverture de leur magasin le 23 décembre prochain :

- ils sont unanimes compte tenu de la proximité de Noël et des courses de dernière minute inévitables,

- les salariés, malgré ce qu’en disent certaines organisations syndicales, ont un intérêt certain à travailler ce dimanche puisqu’ils sont payés double et que la règle est le volontariat. Si les commerces sont ouverts illégalement, les salariés en seront pénalisés.

- les communes avoisinantes mais hors de l’agglomération de Limoges Métropole ont permis cette ouverture, à Couzeix, Bellac, St Yrieix, St Junien mais aussi dans les départements voisins, Brive, Tulle, Guéret.

On aboutit à une situation ubuesque où les commerçants se voient conseiller de déposer une demande individuelle auprès du préfet de département en application de l’article L3132-20 pour une autorisation préfectorale. Les services de la Préfecture sont donc submergés de demandes (plus de 200), c’est ainsi que Family Village, si cher à notre maire, sera probablement ouvert, les centres commerciaux de Corgnac et de Boisseuil, le centre St Martial également.

En toute hypothèse, même en l’absence d’autorisation, ils seront ouverts.

Comment justifier cette différence de traitement entre commerçants et pour leurs salariés ?

La situation économique de Limoges la justifie-t-elle ?

Ne dispose-t-on à Limoges que de ce seul moyen de se faire remarquer ? Vous vous félicitez de l’organisation de l’élection de Miss France à Limoges, ça nous procure effectivement une belle notoriété mais avez-vous interrogé les organisateurs sur cette question ? Je pense que vous perdriez beaucoup de votre image.

C’est grotesque et pitoyable. Incitez les commerçants à contrevenir à la loi et y intégrer leurs salariés !

Il est vrai que le centre ville a les moyens de soutenir une telle contre-publicité !Je propose régulièrement à votre réflexion mes constats. Nous avons une centre-ville mort. Je ne parle pas des commerces fermés dans l’hyper-centre, il y en a trop. Je veux parler des vitrines allumées.

Entre le carrefour Tourny, la place des Carmes, le boulevard Louis Blanc et la place Denis Dussoubs, c’est-à-dire à peu près sur 20.000 m2, on compte :

- 15 magasins d’optique,

- 15 mutuelles,

- 27 agences immobilières.

Il est vrai qu’il faut bien des lunettes, mieux remboursées par les mutuelles, pour déceler les vices cachés des locaux qu’on propose à la location ou à la vente !

Autour de nous, à Brive, à Guéret, les maires conscients de la dévitalisation des centres urbains ont décidé de réagir et de nommer des chargés de mission pour trouver des solutions à cette problématique. Rendre le centre ville plus vivant, plus accueillant, plus convivial constitue leur objectif.

A Limoges la chambre des Métiers et de l’Artisanat comme la Chambre de Commerce me paraissent très favorables à ce type d’initiative.

On peut réfléchir à plusieurs formes possibles d’interventions :

- prendre des dispositions permettant d’améliorer le stationnement des clients, je reprends l’exemple de nos propositions de campagne : 1ère demi-heure de stationnement gratuite mais aussi mise à disposition d’un mini bus gratuit sur une tournée en hyper-centre,

- recenser les commerces fermés depuis plus d’un an pour entamer un dialogue avec les propriétaires et favoriser leur reprise,

- attirer de nouvelles enseignes en participant à leur implantation, comme vous l’avez fait pour Family Village,

- animer le centre-ville autrement que par des animations thématiques ponctuelles(bio, goût …) qui amènent des curieux, quelques acheteurs mais ne procurent pas beaucoup de bénéfice au commerce local. Pour cela il faut travailler davantage en partenariat avec les associations de commerçants,

- étendre les plages d’ouverture des Halles qui dans beaucoup de villes, en France comme à l’étranger, sont ouvertes toute la journée, mais aussi en améliorer les conditions d’accueil. Monsieur le maire, quelle réponse avez-vous apporté à la pétition signée en début d’année pour mettre les Halles Centrales hors gel ?

Pour tout dire, je pense qu’il est urgent d’organiser une concertation sur le fond du problème avec tous les protagonistes : institutions, représentants de commerçants et représentants d’usagers.

Et dans ce débat, n’oubliez pas les salariés qui sont, eux aussi, bien impliqués, pour beaucoup à temps partiel ou rémunérées au SMIC. Leurs conditions de travail doivent nous interpeller et je ne connais pas les mesures prises par une gouvernance locale socialiste ou peut-être juste sociale ? pour les aider à assumer simplement le coût mensuel de leur stationnement.

Je vous remercie de votre attention et surtout de vos réponses.

Publié dans Commerce, Débats Publics, Infos locales, Politique Locale, Vie Municipale, Vie quotidienne | Pas de Commentaire »

12345...7
 

politiquementelles |
Verité sans masque |
citoyentunisien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | omarslami
| mbz1
| les acteurs de l'essonne